Archives par mot-clé : libraires

Être acquéreur en langue et littérature espagnoles

Acquéreur en espagnol

Une belle journée de septembre 2011, réunion de répartition des secteurs d’acquisition à la bibliothèque Sainte-Barbe :

– Bon alors, parmi les secteurs vacants on a l’espagnol. Hélène ?

– Heu ben c’est-à-dire que j’ai pas fait d’espagnol depuis le lycée…

– Mais ça c’est pas grave, il y a des formations pour ça.

Me voilà donc, toute jeune bibliothécaire adjointe spécialisée fraîche émoulue, hériter, après des études d’anglais, des acquisitions de monographies en langue et littérature espagnoles. Un cadeau empoisonné ? Peut-être pas… Cet article, rédigé deux ans plus tard, alors que je m’apprête à prendre mon envol vers d’autres cieux, se veut à la fois un bilan de mon expérience d’acquéreur et un outil à destination de ceux qui, comme moi, sont amenés à s’occuper des acquisitions dans ce secteur ô combien intéressant mais également parfois complexe qu’est l’espagnol. Continuer la lecture de Être acquéreur en langue et littérature espagnoles

Mutualiser un marché de livres

marché de livre

Acheter des livres est une fonction bien commune pour une bibliothèque. La tâche d’acquisition implique, invariablement, de sélectionner puis de payer. Pour ce qui est de la sélection, les bibliothèques universitaires se réfèrent à des documents de pilotage qui, s’ils font l’objet d’une validation par les instances universitaires (conseil d’administration et conseil scientifique), n’en émanent pas moins de la bibliothèque elle-même, qui génère, met en œuvre et évalue sa charte documentaire et ses plans de développement des collections. Se fixant comme objectif la satisfaction des besoins du public, le travail de sélection n’expose que peu la bibliothèque à des logiques qui ne seraient pas purement bibliothéconomiques. Il en va tout autrement du processus de paiement. Avec le mandat administratif qui marque l’aboutissement de la chaîne de facturation, on se trouve dans une dimension radicalement différente de celle qui rythme le travail des acquéreurs et qui, pourtant, le conditionne entièrement : celle des règles auxquelles se soumet l’acheteur dès qu’il est une personne publique – le code des marchés publics. Continuer la lecture de Mutualiser un marché de livres

Des étudiants, du wikipédia et du business

editeurs_robotsOù il est question de Joost Swarte

Tout commença, il y a quelques années, avec une recherche documentaire portant sur l’artiste hollandais Joost Swarte. Je souhaitais, non pas trouver des livres de lui, mais des livres sur lui. Me tournant vers Amazon, je saisis « Joost Swarte » dans le moteur de recherche et, quelques instants plus tard, je me trouvais face à 5 pages de résultats. Une fois éliminés les documents déjà connus, j’en étais à examiner les fiches descriptives d’ouvrages dont les couvertures me semblaient un tantinet bizarres. Il me semblait très étrange, en effet, que des livres portant sur Joost Swarte, l’inventeur de la notion de « ligne claire » (notion qui plane toujours sur l’œuvre d’Hergé et sur une bonne partie de la bande dessinée en général, avec ses multiples déclinaisons), ne présentent pas sur leurs couvertures des extraits de son œuvre dessinée ou des photographies de ses réalisations architecturales (comme le théâtre « Toneelschuur » qu’il a conçu pour la ville de Haarlem aux Pays-Bas). À la place de cela, on pouvait voir des illustrations montrant des familles, une consultation médicale, un jeune homme devant son ordinateur ou encore la simple inscription d’une liste de mots-clés. En zoomant sur les couvertures, j’ai pu apercevoir une sorte de macaron qui portait la mention « High Quality Content by WIKIPEDIA  articles ! ». Continuer la lecture de Des étudiants, du wikipédia et du business

Adapter le script Appel du livre – BSB à une autre bibliothèque

Suite à de nombreuses demandes (bon, en fait, une seule, mais réitérée), voici la marche à suivre pour adapter le script d’amélioration du site de l’Appel du livre à une autre bibliothèque. Évidemment, cette adaptation n’a de sens que si la nouvelle bibliothèque participe au Sudoc – si ça n’est pas le cas, il faudra réécrire entièrement les fonctions de recherche sur le catalogue, ce qui peut s’avérer compliqué. En outre, adapter ce script à un autre site que celui de l’Appel du livre nécessite de le réécrire quasiment entièrement, et donc de nombreux tests et une certaine habitude de javascript. Cela dit, si l’on se contente de changer la bibliothèque de référence, les modifications sont relativement simples, et expliquées pas à pas. Continuer la lecture de Adapter le script Appel du livre – BSB à une autre bibliothèque

Le site du libraire, mais en mieux

La bibliothèque a changé de libraire. Le nouveau a été sélectionné selon de nombreux critères (conditions de livraison, mode de facturation, capacité à fournir les ouvrages attendus et réactivité des chargés de clientèle), et pas spécialement sur l’ergonomie ni l’esthétique de son site web. Quand le représentant de l’Appel du livre est venu nous en expliquer les fonctionnalités, il n’a pas caché que l’entreprise n’avait pas les moyens dont disposent certains concurrents (à l’offre orientée plutôt grand public), et qu’ils consacraient leur énergie à d’autres qualités attendues chez un libraire. En outre, a-t-il rappelé, le rôle originel d’un libraire est plutôt de vendre des livres – la veille et la sélection étant des domaines où les bibliothécaires sont déjà des professionnels aguerris. Bref, le site était maintenu fonctionnel, certaines évolutions étaient envisageables, mais il ne fallait pas trop espérer le voir dans un futur proche transformé en un clone d’un de ces sites à noms tirés de la mythologie grecque.

Nous fûmes compréhensifs, et puis ça n’était pas si grave : on n’avait qu’à l’améliorer nous-mêmes. Continuer la lecture de Le site du libraire, mais en mieux